monetisation-cpf-gains
Future of work

La monétisation du CPF : ce que vous et vos salariés allez y gagner

Depuis la réforme de la formation professionnelle, le compte personnel de formation n’est plus crédité en heures, mais en euros. Cela change la donne pour les salariés, mais aussi pour vous, RH ! Le CPF devient votre plus précieux allié face au casse-tête du financement des formations. À condition cependant d’adopter la bonne posture !

 

Le CPF monétisé : la liberté retrouvée pour vos salariés !

Les salariés disposent d’un droit à la formation depuis longtemps, mais étaient-ils vraiment libres de l’utiliser ? Les résultats du DIF, créé en 2004, démontrent que non ! En 2012, seuls 8 % des salariés des très grandes entreprises (et 1,8 % pour les petites entreprises) y avaient eu accès. La première version du CPF, créée en 2015, n’a quant à elle pas vraiment amélioré les choses, avec des formalités administratives encore trop complexes.

La monétisation du CPF vient tout changer, en mettant fin à la mainmise des employeurs sur la formation. Désormais, le salarié a les cartes en main ! Il consulte facilement ses droits sur le site moncompteformation.gouv.fr, puis les utilise comme bon lui semble.

Cela lui permet de délaisser les traditionnelles sessions en salle, pour se diriger vers des formats plus innovants et adaptés, dans lesquels la formation sera vraiment pédagogique et efficace. Cela le rend libre également de se former sur des thématiques éloignées de son métier. Ainsi, le salarié maîtrise davantage son employabilité, en accédant à des formations que vous n’auriez pas accepté de financer.

Cette liberté est d’autant plus palpable que le budget disponible peut être conséquent. Le CPF est crédité de 500 € par an pour un temps plein, sachant qu’en l’absence d’entretiens professionnels et d’une formation non obligatoire au cours des 6 dernières années, vous devrez l’abonder de 3000 € (la règle valant dans les entreprises d’au moins 50 salariés).

 

Voyez le CPF comme un outil de gestion des carrières

Puisque le compte personnel de formation permet au salarié de contribuer au financement, il constitue pour vous l’opportunité de faire de nouveaux arbitrages. Vous pouvez maintenant inciter les collaborateurs à mobiliser leur CPF pour réserver une part de votre budget à des formations plus coûteuses, mais innovantes, à l’instar d’un Cameo qui prévoit l’immersion en entreprise.

Ceci étant, gare au risque de tensions avec vos collaborateurs et les syndicats ! Certains voient dans le CPF monétisé la menace d’un désengagement des entreprises dans la formation. Pour cette raison, l’accompagnement doit être le maître-mot, en ayant à l’esprit que pour ne pas mettre la main à la poche, il faut mettre la main à la pâte.

Vos salariés ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour transférer leurs droits DIF sur leur CPF, alors commencez par communiquer sur le sujet, et transmettez de nouveau les fiches de paie de décembre 2014 ou janvier 2015 si besoin !

Pour le reste, à vous de négocier au cas par cas, éventuellement en proposant un co-financement de la formation visée. Votre organisation peut également démontrer son implication sur le sujet de la formation en abondant les CPF au-delà des sommes obligatoires, via des accords d’entreprise.

Ebook - RH, ce qui change dans la formation professionnelle en 2020

découvrir
Jérémy Marlin
icon-linkedin

Jérémy Marlin

10 ans d’expérience de fonctions sales sur des sujets RH (Santé, Qualité de Vie au travail, Absentéisme, Protection Sociale) auprès de TPE, ETI et Grands groupes ont permis à Jérémy de bien comprendre les enjeux de ces entreprises et de la valeur de leur capital humain.