lumière sur le financement de la formation en 2020
Future of work

Comment financer la formation en 2020 ?

La formation se trouve au cœur de toute politique GPEC RH. Elle constitue ainsi le principal levier pour permettre aux salariés de développer de nouvelles compétences, de façon à se préparer dès aujourd’hui aux métiers de demain. Mais la formation représente un coût, et l’addition peut s’avérer salée. La loi portant sur la réforme de la formation professionnelle souffle un vent nouveau sur la question du financement. Voici trois outils à votre disposition pour que la formation de vos salariés soit prise en charge.

Et si vous adoptiez un plan de développement des compétences ?

Le plan de développement des compétences constitue une nouveauté issue de la réforme de la formation professionnelle. Il remplace l’ancien plan de formation, et recense les actions de formation dont l’entreprise prend l’initiative. Juridiquement, l’adoption de ce plan n’est pas obligatoire. Elle est cependant recommandée, car elle permet à l’entreprise de justifier qu’elle remplit son obligation de formation vis-à-vis des salariés.

Financièrement, les frais correspondant à ces actions de formation sont à la charge de l’entreprise. Le législateur, en faisant disparaître les OPCA, a cependant mis en place un nouveau mécanisme. En effet, les entreprises de moins de 50 salariés bénéficient désormais d’un financement de leur plan par les OPCO. Les TPE-PME se voient ainsi attribuer prioritairement les fonds récoltés avec la CUFPA (la contribution unique à la formation professionnelle).

 

Le Compte personnel de formation, ça change tout !

Avec la Loi Avenir Professionnel, le salarié devient acteur de sa carrière. Chaque individu dispose d’un compte personnel monétisé, sur lequel il cumule des droits exprimés en euros.

Ce compte est alimenté à hauteur de 500 € par an pour un temps plein, étant précisé que les heures acquises au titre du DIF peuvent encore être transférées et converties.

En pratique, cela laisse la liberté à chaque salarié de se former comme il l’entend, sans même vous avertir s’il se forme hors temps de travail (sous réserve d’éligibilité de la formation qu’il choisit au CPF).

Mais comme souvent, la liberté s’accompagne aussi d’une forme de responsabilité. Dorénavant, vous pouvez donc négocier avec vos collaborateurs. On vous demande une formation coûteuse pour laquelle il n’existe pas de prise en charge totale ? Dialoguez, argumentez…le salarié peut lui aussi contribuer en mobilisant tout ou partie de la somme dont il dispose sur son CPF !

C’est une stratégie gagnant-gagnant, qui doit vous conduire à développer une politique de cofinancement au sein de l’entreprise.

negociation salariés CPF

 

Le CPF de transition professionnelle pour les reconversions

Le CPF de transition professionnelle est venu remplacer le CIF, pour répondre au cas particulier des salariés qui veulent changer de métier. En réalité, il s’agit uniquement d’une modalité particulière d’utilisation du CPF.

Cette fois, ce sont les commissions paritaires interprofessionnelles (CPIR) appelées « associations Transitions Pro » (ATpro) qui prennent en charge le financement. Les CPIR remplacent les FONGECIF et peuvent rembourser la rémunération versée au salarié durant sa formation. La prise en charge peut aussi couvrir les frais de transport, restauration ou hébergement.

 

Qui sont les grands gagnants en termes de financement ?

Les TPE-PME jusqu’à 50 salariés vont pouvoir plus facilement accéder à la prise en charge des frais de formation de leurs salariés. La situation ne va en revanche pas beaucoup changer pour les grands groupes, dans la mesure où ils ne bénéficiaient pas des fonds mutualisés à l’époque des OPCA.

S’il fallait faire un bilan, ce serait donc les PME de plus de 50 salariés qui seraient les moins bien loties.

Pour autant, la possibilité de demander au salarié de mobiliser son CPF reste ouverte en toutes circonstances, quelle que soit la taille de l’entreprise. Autre bonne nouvelle : toute entreprise peut ouvrir son propre CFA.

Cette dernière mesure illustre à quel point la réforme de la formation professionnelle est porteuse de belles opportunités, de la formation en entreprise en passant par la redéfinition de l’offre de formation.

Vous en doutez encore ? Découvrez pourquoi la formation professionnelle devient sexy dans notre ebook "RH, ce qui change dans la formation professionnelle en 2020".

 

Ebook - RH, ce qui change dans la formation professionnelle en 2020

découvrir
Jérémy Marlin
icon-linkedin

Jérémy Marlin

10 ans d’expérience de fonctions sales sur des sujets RH (Santé, Qualité de Vie au travail, Absentéisme, Protection Sociale) auprès de TPE, ETI et Grands groupes ont permis à Jérémy de bien comprendre les enjeux de ces entreprises et de la valeur de leur capital humain.